Comparer la construction d’un pylône avec celle d’une pyramide a t-il du sens ?

Plus exactement, comparer la durée de construction du premier pylône du temple de Karnak avec la durée de construction de la grande pyramide de Khéops a t-il du sens ?

Il semble que pour certains documentaires, cela en ait. Pourtant, cela n’en a absolument aucun, bien évidemment, si ce n’est tenter bien maladroitement de remettre en question la durée de construction officielle de la pyramide de Khéops. Pour cela, un documentaire donne une durée de construction au premier pylône de Karnak de 17 ans et une durée pour la construction de la grande pyramide de 20 ans.

Tout d’abord, si l’on se base sur la durée du règne de Khéops, la construction de sa pyramide semble avoir pris environ 26 ans. Quant à la durée de construction du premier pylône de Karnak, je n’ai trouvé aucun document (et c’est pas faute d’avoir cherché) donnant une durée de construction pour ce pylône. Je ne sais donc pas d’où vient cette durée de 17 années mais pourquoi pas, admettons (dans le cadre de cet article) !

Ce documentaire nous dit également que ce pylône fait une hauteur de 40 mètres. En fait, les môles (tours) nord et sud auraient en effet dû atteindre les 40 mètres de hauteur, hors cette hauteur n’a pas été atteinte. A vrai dire, ce pylône n’a en fait jamais été terminé.

schéma premier pylône texte
Premier pylône de Karnak – Dessin E. Richard (Source)

Ce pylône fait une longueur de 113 mètres, ses deux môles ayant chacun une profondeur de 14,5 mètres [1]. Concernant la pyramide de Khéops, lorsqu’elle était encore dotée de son parement de calcaire blanc, celle-ci mesurait en moyenne 230,36 mètres de côté pour une hauteur qui s’élevait à l’époque à 146,5 mètres [2]. Ne serait-ce que par ces mesures, il est difficile de réaliser en quoi ces deux édifices pourraient être sujet à comparaison.

Toujours selon ce documentaire, en prenant en compte les mesures de ces deux édifices, si le premier pylône a été construit en 17 ans, la grande pyramide bien plus grande n’a pas pu être construite en seulement 20 ou 30 ans. Suite à la question de l’envergure de chacun des édifices, poursuivons avec d’autres éléments de comparaison.

Concernant la roche utilisée pour la construction de ces deux édifices, le pylône est composé de blocs de grès alors que la pyramide de Khéops est essentiellement doté de blocs de calcaire.

Ensuite, nous ne parlons pas ici d’édifices datant de  la même dynastie et donc de la même époque. Le premier pylône du site de Karnak a été construit durant la XXXème dynastie sous le règne de Nectanébo 1er alors que la pyramide de Khéops a été construite durant la IVème dynastie. Pour être plus précis [1], le portail de ce pylône, qui est l’entrée principale de nos jours, a été construit sous le pharaon Chéchonq 1er durant la XXIIème dynastie. Les deux môles (ou tours) ont été bâti plus tard sous le règne de Nectanébo 1er.

Enfin et surtout, ces deux édifices n’ont pas du tout la même fonction. Ce pylône du site de Karnak représente une imposante porte principale qui fait partie d’une enceinte érigée tout autour du site de Karnak sous le règne de Nectanébo 1er. Quant à la pyramide de Khéops, c’est un tombeau. Hors, pour la construction d’un tombeau, les ouvriers doivent avoir terminé la pyramide avant la mort du pharaon. Il y a donc une deadline ce qui n’est pas forcément le cas pour le pylône d’un temple. La construction d’un tombeau a aussi une importance somme toute plus importante qu’un pylône. Du coup les moyens alloués pour la construction de la grande pyramide n’ont rien à voir avec ceux mis en place pour la construction du premier pylône de Karnak. Si ce pylône non achevé a réellement été construit en 17 ans, il est nécessaire de préciser qu’une partie du site de Karnak, peut-être même ce pylône, a essentiellement été érigé par des prisonniers de guerre d’origine africaine et asiatique. Selon l’égyptologue Georges Legrain, cette théorie [3] semble se vérifier en ce qui concerne un certain nombre de temples de Thèbes. Lorsque le nombre de prisonniers diminuait, les chantiers en cours pouvaient prendre plus de temps voire ne jamais être achevés.

ramsesprisonniersafrique-combinc3a9
Ramsès III et un officier poussant des prisonniers (source)

Pour tous ces éléments cités, il semble évident qu’on ne compare pas ce qui n’est pas comparable. Comparer la pyramide de Khéops avec une autre pyramide peut avoir un intérêt mais comparer une grande pyramide avec un édifice qui n’est pas de forme et d’envergure similaire, qui ne se situe ni à la même époque et ni dans un contexte équivalent, mais surtout qui n’a pas la même fonction, ne peut qu’être qu’une comparaison trompeuse.

Notes

[1] Le premier pylône de Karnak sur la ressource Digital Karnak

[2] L’ère des géants de l’égyptologue Franck Monnier (2017)

[3] Les temples de Karnak de l’égyptologue Georges Legrain (1929)

 

Vidéo YouTube « Archéologie Rationnelle »

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :